Comment arrêter / stoper le hoquet chez l’adulte ?

Le hoquet est une réaction commune qui peut être légère et passagère ou, dans certains cas, devenir un véritable casse-tête. Que vous soyez en pleine réunion, lors d’un dîner romantique, ou juste en train de vous détendre chez vous, le hoquet peut survenir à tout moment. Cet article vous propose des solutions pratiques pour stopper ces "hics" désagréables et vous explique quand il est nécessaire de consulter un médecin.

Que faire en cas de hoquet aigu ?

Le hoquet aigu survient souvent de manière subite et disparaît rapidement. Bien qu’il soit la plupart du temps bénin, il peut être très gênant. Ce type de hoquet peut être déclenché par des facteurs courants comme manger trop rapidement, boire des boissons gazeuses, ou encore passer d’un aliment très chaud à un aliment très froid.

Petites astuces pour stopper le hoquet

Pour réduire la fréquence des épisodes de hoquet, adoptez quelques changements simples dans vos habitudes de vie :

  • Évitez les repas copieux.
  • Réduisez votre consommation de boissons gazeuses et d’alcool.
  • Évitez de consommer des boissons très chaudes.
  • Ne passez pas rapidement d’un aliment très froid à un aliment très chaud.
  • Mangez lentement et mastiquez bien.
  • Limitez la consommation de chewing-gum.

Si le hoquet persiste, il existe plusieurs astuces simples pour essayer de le stopper :

  • Buvez un verre d’eau froide rapidement et sans respirer.
  • Retenez votre souffle aussi longtemps que possible.
  • Respirez profondément et rapidement dans un sac en papier, surtout pour les enfants, cette méthode doit être réalisée sous surveillance.
  • Levez vos genoux vers la poitrine et penchez-vous en avant.
  • Distrayez-vous en essayant de vous faire peur ou de rire.
Vous devriez également aimer :  Comment arrêter la coke du jour au lendemain ?

Ces techniques, bien que non scientifiquement prouvées, peuvent être efficaces pour certaines personnes.

Mon bébé a souvent le hoquet : que faire ?

Les bébés ont souvent le hoquet sans que cela ne les dérange vraiment. Cependant, quelques actions simples peuvent aider à soulager votre enfant :

  • Changez de position pendant la tétée.
  • Aidez votre bébé à faire un rot pour éliminer l’excès d’air dans l’estomac.
  • Attendez que le hoquet passe avant de reprendre l’alimentation, ou faites-le boire quelques gorgées supplémentaires.

Si le hoquet est fréquent, essayez de nourrir votre bébé lorsqu’il est calme et de faire des pauses pendant la prise du biberon.

Quand consulter en cas de hoquet aigu ?

Il peut être crucial de consulter un médecin si vous remarquez que votre hoquet survient après la prise d’un médicament ou s’il est accompagné de symptômes inhabituels tels que :

  • Douleurs au niveau du ventre ou de la poitrine.
  • Régurgitations ou vomissements.
  • Fièvre.
  • Difficultés à respirer ou à avaler.
  • Tout symptôme anormal.

Un bilan médical permettra de déterminer si une maladie est associée et de prescrire un traitement adapté à la cause.

Que faire en cas de hoquet chronique ?

Le hoquet chronique se caractérise par une durée supérieure à 48 heures ou une récurrence très fréquente. Dans ce cas, il est indispensable de consulter un médecin traitant car il peut être le symptôme d’une maladie sous-jacente.

La consultation médicale et le bilan d’un hoquet chronique

Lors de la consultation, le médecin vous interrogera sur la durée et l’impact du hoquet sur votre qualité de vie (insomnie, difficultés à vous alimenter, amaigrissement, fatigue) ainsi que sur les traitements que vous prenez. Il vous examinera et pourra prescrire une endoscopie digestive haute pour rechercher une affection digestive comme le reflux gastro-œsophagien, une gastrite ou un ulcère de l’estomac.

Vous devriez également aimer :  Comment arrêter un groupe de sécurité qui fuit ?

L’endoscopie peut être accompagnée d’autres examens comme :

  • Une manométrie pour mesurer la pression dans l’œsophage.
  • Une pHmétrie pour enregistrer les variations du pH dans l’œsophage sur une période de 18 à 24 heures.

Si ces examens ne révèlent aucune anomalie, des investigations complémentaires pourraient être nécessaires pour rechercher d’autres maladies.

Le traitement du hoquet chronique

Une fois la cause identifiée, le traitement de la maladie sous-jacente devrait faire disparaître le hoquet. Dans certains cas, aucune cause n’est trouvée et un médicament spécifique peut être prescrit pour améliorer la qualité de vie du patient. Les thérapies alternatives comme l’hypnose peuvent aussi être envisagées.

Le hoquet peut être une petite gêne ou un véritable obstacle au quotidien. En identifiant les causes potentielles et en adoptant des astuces simples, vous pouvez souvent le stopper rapidement. Toutefois, en cas de hoquet persistant ou chronique, il est crucial de consulter un médecin pour un bilan complet et un traitement adéquat. Que ce soit pour vous ou pour un bébé, il existe diverses stratégies pour se débarrasser de ce phénomène désagréable et retrouver une vie sans "hics". Gardez ces conseils à l’esprit et vivez sans hoquet!