Comment arrêter de « manger ses émotions » ?

Avez-vous déjà vécu une de ces journées épuisantes où votre patron vous a rappelé une erreur devant toute l’équipe, où les médicaments de votre mère ne semblent pas l’aider, et où le toit coule ? Dans ces moments, vous vous réfugiez souvent dans un petit plaisir sucré ou salé, mais, pris dans le tourbillon de vos émotions, vous ne profitez même pas de ce moment. Cela vous semble-t-il familier ? C’est ce qu’on appelle "manger ses émotions". Comment arrêter ce cercle vicieux ? C’est justement le sujet de notre article.

Le lien entre émotions et poids

"Manger ses émotions" est un mécanisme d’adaptation que certaines personnes utilisent pour atténuer le stress, la peur, la colère, l’ennui et la solitude. Parfois, les émotions deviennent liées aux habitudes alimentaires à un tel point que vous allez chercher du réconfort sans même y penser.

Si vous avez l’habitude de "manger vos émotions", vous avez sans doute remarqué que le soulagement apporté par les aliments est de courte durée. Avec le temps, cette habitude peut mener à un gain de poids, surtout si les aliments qui vous réconfortent sont riches en calories, en sucre et en graisses.

L’excès de poids peut augmenter votre risque de maladies cardiaques, d’AVC et d’autres maladies chroniques, sans oublier que cela ajoute à votre stress. Il est donc important de prendre conscience de ce mécanisme pour pouvoir le déjouer.

L’alimentation réfléchie : une solution ?

Si vous mangez pour des raisons autres que la faim, il est temps de changer vos habitudes. L’alimentation réfléchie est une technique utilisée par les diététiciens pour aider les personnes à réduire l’habitude de "manger leurs émotions". Cette technique recommande de faire attention à ses choix alimentaires et d’être conscient de ce qui se passe dans son corps et son esprit.

Vous devriez également aimer :  Comment arrêter / empêcher de faire chanter un coq ?

La thérapie cognitive vous apprend à vous concentrer sur vos réactions émotionnelles et physiques avant, pendant et après un repas, sans vous juger. Vous vivez l’expérience d’un repas avec tous vos sens, pour vraiment savourer votre nourriture. Cela permet de vous libérer du sentiment de culpabilité lié aux choix alimentaires et de vous concentrer sur ce que vous ressentez vraiment lorsque vous avez faim et que vous êtes rassasié.

Des études montrent que les techniques de l’alimentation réfléchie peuvent aider à freiner les compulsions alimentaires, à éliminer les choix impulsifs d’aliments, à arrêter de se récompenser avec de la nourriture, à maîtriser son poids et à réduire son indice de masse corporelle.

Comment mettre en pratique l’alimentation réfléchie ?

Vous pouvez apprendre à réorienter vos habitudes alimentaires. Pour cela, vous pouvez demander de l’aide à un diététicien ou à un psychologue spécialisé dans l’alimentation réfléchie. En attendant, voici quelques conseils pour commencer :

  • Tenir un journal : Notez ce que vous mangez, les quantités, et ce que vous ressentez quand vous mangez. Cherchez les tendances pour découvrir les liens entre votre humeur et vos fringales.
  • Brisez le cycle : Si vous découvrez une tendance négative, prenez les moyens pour la modifier. Remplacez la malbouffe par des choix plus sains, réduisez la taille des portions, ou faites une promenade pour vous distraire lorsque la tentation est trop forte.
  • Éliminez les distractions : Lorsque vous mangez, fermez tous vos écrans et concentrez-vous sur votre nourriture, sur le goût, les odeurs et l’apparence. Savourez chaque bouchée et soyez attentif aux signaux de satiété.
  • Évaluez et mangez : Lorsque vous êtes tenté par une collation, prenez un moment pour évaluer votre faim sur une échelle de 1 à 5. Avez-vous vraiment faim, ou vous ennuyez-vous ? Commencez par boire un verre d’eau. Parfois, la soif se fait passer pour la faim. Après quelques minutes, si vous avez encore faim, mangez.
  • Progressez petit à petit : Fixez-vous de petits objectifs pour modifier votre comportement. Par exemple, commencez par prendre vos repas à table plutôt que sur le pouce. Ou déposez votre fourchette entre les bouchées pour prendre le temps de savourer vos aliments.
Vous devriez également aimer :  Comment arrêter la coke du jour au lendemain ?

Avec de la pratique, l’alimentation réfléchie peut vous aider à retrouver du plaisir à manger, et à écouter et aimer votre corps. Il n’est jamais trop tard pour commencer à changer ses habitudes alimentaires et à renouer une relation saine avec la nourriture. Prenez le temps, soyez patient avec vous-même, et n’hésitez pas à demander de l’aide si nécessaire. Et surtout, n’oubliez pas : manger doit rester un plaisir, et non une source de stress ou de culpabilité.